lundi 8 mai 2006 jour précédent jour suivant retour au menu
Que font les euréliens un jour férié ?
Je n'ai pas toute la réponse, mais je sais maintenant qu'au moins une partie des habitants des villages qui bordent l'autoroute passe sa journée, et pourtant le temps était plutôt au gris frisquet, à regarder les voitures passer.
C'est incroyable mais preuves à l'appui, sur une portion de 40 km environ :
J'ai vérifié d'ailleurs que c'était la même chose les dimanches après-midi, avec une pointe vers les 16 heures/17 heures, quand les parisiens rentrent chez eux, fonçant tête baissée dans les embouteillages qui les attendent aux portes de la capitale.
Quel drôle de monde non ? Je me marre quand je pense à l'épique épopée que c'est à chaque fois que Bergounioux prend sa voiture et espère atteindre son but, ce qu'il ne réussit pas d'ailleurs à tous les coups !