Mardi 12 décembre 2006 jour précédent jour suivant retour au menu
Rêve en bout de table
no1.




Il faisait beau ce week-end-là.
La Chambrie était rayonnante dans le Perche fleuri.
Pour une fois je n'étais pas seul et la dernière nuit avait été chaude, avec la veille un repas et des amis comme je les aime.



Un type est passé vers11 heures du matin et a demandé à me voir.
Je n'attendais personne et entendit ses pas sur le gravier. Le temps de déposer mes pinceaux et de me laver les mains je descendais dans la cour.
Le type me rejoignit sur le pas de la porte et me sortit aussitôt une longue lettre d'avocat, et une convocation au tribunal.
Le litige était obscur et portait sur un achat d'une parcelle de lune effectuée il y a deux ou trois ans auprès d'un organisme américain.
Je risquais d'après ses dires 15 ans d'emprisonnement.
Ayant payé depuis longtemps ce rêve fou, je protestais violemment.



Nous en vînmes rapidement aux injures, ce qui me mit dans un état pas possible.
J'ai horreur de m'engueuler avec quelqu'un.
Cela me donne des envies suicidaires.



Je me souviens juste qu'en montant l'escalier, je ne fis que répéter : " ils ne m'auront pas comme ça...Plutôt mourir que de me laisser encore avoir...".
Ce n'est qu'à ce moment-là que je me mis à manger mon sandwich, en nettoyant les miettes sur la table.
Il n'était pas si mauvais que ça ce Pont L'évêque !
Bien qu'avec un verre de Bourgogne blanc en plus...