mardi 2 mai 2006 jour précédent jour suivant retour au menu
Mardi 2 mai.
Brouillard matinal qui se lève dans la vallée, vu du pied du marronnier du jardin.
En partant travailler (Thiron-Gardais est à 13 kilomètres de Nogent le Rotrou), j'espère voir des biches sur le chemin de l'étang comme en ont vu mes deux voisines et mon voisin. Mais je reste sur les lapins, lièvres, poules faisanes, perdrix rouges et la population de l'étang (4 hérons, une vingtaine de canards, une dizaine de poules d'eau et autant de ragondins vu les terriers de la berge).
Cela me fait penser avec plaisir au mail de Nathalie L.B. qui vient de me donner les références exactes du tableau évoqué il y a deux jours lors leur retour de Madrid, Scène de chasse du prince Jean-Frédéric de Lucas Cranach, et dont je veux trouver les détails des incroyables cerfs et chiens de ce tableau.(encore un travail en chantier!).
Retrouvailles de la cour du collège et des élèves. Quand je sors à 17heures, après six heures de cours, je suis fatigué mais content, les élèves ayant été aujourd'hui plutôt calmes et sympas.
Je pense bien sûr aux retours de l'écrivain Bergounioux décrits dans son journal (Carnets de notes p.166), qui parfois sont assez déprimants mais tellement réalistes !
Pot en terrasse à côté de la gare de Nogent le Rotrou avec Sandrine qui sort de son garage avec une facture de 630 euros et Émilie qui arrive de Courville. Tout le monde est fatigué mais plutôt en forme et de bonne humeur. C'est assez rare pour le noter. Les vacances seraient donc bien bénéfiques, aussi bien pour les élèves que pour les enseignants !
De retour à la Chambrie, je tire sur papier la photo de mon voisin avec sa dernière pêche de la semaine dont il était si heureux. (Rassurez-vous, il a remis cette magnifique carpe dans sa mare). Je suis sûr que la photo fera plaisir à ce grand "amoureux des poissons" comme il se décrit lui-même.
Avant de rentrer définitivement je prends "mon" marronnier dans le couchant du soleil.
Marronnier du soir... espoir.