jeudi 11 mai 2006 jour précédent jour suivant retour au menu
Vous avez dit pseudo-zygodactyle ?
Il suffit de regarder les tableaux d'hier : la position des doigts de la main, quand elle est sur le sein, est toujours la même : le mamelon est inséré entre l'index et le majeur. C'est la position en ciseaux, critiquée par certains spécialistes de l'allaitement, car les doigts étant sur l'aréole, le bébé peut ne pas bien la prendre en bouche.(Le bébé pour bien téter doit happer l'aréole avec sa langue en gouttière, le nez bien dégagé, le menton dans le sein, la plus large partie de l'aréole dans la bouche).
Tout bon manuel d'allaitement ne cesse de le répéter. À ce propos, on peut dire que c'est chez Maître Campin que les doigts sont le plus mal positionnés(en 2ème position ci-dessous) et que toutes les vierges tiennent bien leur nourrisson : elles ne lui tiennent jamais la tête (ce qui est très mauvais aussi) mais le soutiennent par le dos. La position classique d'allaitement s'appelle d'ailleurs " la position Madonne" dite aussi " du berceau".
Mais revenons à nos doigts.
L'index écarté du majeur, le médium et l'annulaire accolés : c'est ce geste que Thomas Peter Kunech appelle le geste pseudo-zygodactyle. Il est le sujet entier de sa thèse : The pseudo-zygodactylus gesture of lactating goddess : evolution and migration qu'il a eu l'intelligence de mettre en ligne, (sauf la plupart des illustrations,lui aussi).
C'est une aubaine, un délice mais c'est effrayant. Un vrai travail de romain !
Pourquoi un pseudo geste zygodactyle ? Parce qu'au sens propre le mot zygodactyle est un terme d'ornithologie qui désigne les oiseaux qui ont deux doigts dirigés en avant, et les deux autres en arrière, ce qui est le cas des Coucous, des Perroquets et des Pics. Donc le nom du geste pointe l'accolement du médium et de l'annulaire.
Je ne traduirai pas la thèse de Thomas Peter Kunek mais je peux vous en donner le plan pour vous mettre le lait à la bouche :
chap.I : La main du " Noble avec sa main sur la poitrine";
Chap. II : Sources iconographiques de l'allaitement et les gestes d'allaitement dans les cultures pré-chrétiennes et les cultures non-chrétiennes.
Chap. III : Sources iconographiques de l'allaitement et les gestes d'allaitement dans les cultures chrétiennes.
Chap.IV : Les formes de l'allaitement au sein à la Renaissance.
Chap.V : Sources littéraires des deésses allaitantes.
Chap. VI : La signification de l'ostentatio Mammarum et du geste pseudo-zygodactyle.
À la lecture on va de surprises en surprises.
D'abord ce geste n'est pas utilisé que par la main qui est posée sur le sein.
Dans un tableau de Morales vu hier, on peut en voir un exemple. Mais on pourrait en trouver de nombreux autres , comme dans le dyptique Carondelet, visible au Louvre, de Jan Gossaert dit Mabuse (1478-1532) où dans la partie droite on voit une vierge à l'enfant faisant nettement ce geste avec la main qui tient le corps de l'enfant, tandis que de l'autre main elle donne son index qui est capté comme savent le faire les petits enfants.
Ce geste n'est pas forcément utilisé que lors de l'allaitement.
L'exemple de ce dyptique le montre, mais là encore on peut en trouver de nombreux autres illustrations, comme dans le tableau de Bartolomeo Montagna (1440-1523) où la vierge présente son enfant à un saint, ou dans le tableau de Bernardino Pinturrichio (1452-1513) où la main sur le ventre de l'enfant montre bien le majeur et l'annulaire collés typiques du geste pseudo-zygodactyle.
Mais à la recherche du geste pseudo-dactyle, les surprises peuvent être encore plus grandes...
.