jeudi 13 juillet 2006 jour précédent jour suivant retour au menu
Le feu d'artifice à Thiron-Gardais est tiré la veille du 14, contrairement à Nogent qui le fait le 14 au soir.
Le soir tombe doucement, Avec mon frère, on se tâte pour savoir si on y va, mais l'envie de sortir et de marcher un peu nous décide.
Et quoi faire d'autre de toute façon ?
Finalement, on s'assoit sur une souche et on attend la tombée de la nuit.
On ne regrettera pas.
Dix quinze minutes sur fond de Mozart (après un petit texte qui rappelle que c'est son 250ème anniversaire...) Pas si mal...du tout.


On ne s'était pas rendu compte, mais il y avait un monde fou. Les rues sont pleines.
Je n'ai jamais vu autant de monde à Thiron-Gardais, même un jour de marché.
Nous n'irons pas au bal public.
Nous rentrons retrouver le silence et le calme de la Chambrie.
Mon frère se couche aussitôt, pendant que je m'endors assis devant la télévision.
Je me réveille vers cinq heures du matin.