mardi 16 mai 2006 jour précédent jour suivant retour au menu
Il y a deux étangs à Thiron-Gardais.
Celui au bord duquel le village est construit, qu'on appelle l'étang de Thiron, et celui qui est sur le chemin sans issue qui mène à la Chambrie où j'habite, l'étang de sainte Anne, plus petit mais qui mène au sens propre comme au sens figuré, à mon site.
J'ai fait plusieurs fois avec des amis le tour de l'étang de Thiron.
C'est comme un test, un parcours d'amitié et de complicité. Ce miroir, une fois partagé, rend le silence aussi profond que les paroles échangées.
" Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir.
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir. "


Impossible non plus, de ne pas entendre l'étang chimérique de Léo ferré :
Nos mauvais souvenirs se noieront dans l'étang
De ce lointain château d'une lointaine Espagne
Et nous ne garderons pour nous ô ma compagne
Que ce blanc nénuphar et ton coeur de vingt ans


Un jour nous nous embarquerons
Sur l'étang de nos souvenirs
Et referons pour le plaisir
Le voyage doux de la vie
Un jour nous nous embarquerons
Mon doux pierrot ma grande amie
Pour ne plus jamais revenir


Alors tout sera lumineux mon amie...