lundi 21 août 2006 jour précédent jour suivant retour au menu
Une autre exposition...
mais qui ne m'a pas plu du tout.
C'est celle des objets du monde entier au quai Branly.
Soit on regarde le bâtiment, qu'on peut apprécier certes, soit on regarde les objets, magnifiques certes et magnifiés dans et par leur cage de verre, mais j'avoue que j'y étais un peu perdu.
Trop c'est trop, trop d'objets, trop de gens, trop d'écrans, de vidéos, de guides audio...
Je me suis payé un coup de cafard monstrueux. Je me croyais dans un big vide-grenier de luxe, d'objets morts, vidés de leur âme pour ne pas dire pour certains de leurs pouvoirs.
Je connais la plupart des objets africains et océaniens et cela me faisait triste de les voir ainsi figés dans leurs vitrines esthétiques...
Autant ceux que j'ai accumulés depuis 25 ans sont pour la plupart encore vivants et " chargés ", autant ceux de Branly me semblent morts, épuisés par leurs ventes successives et leur vedettariat médiatique et les trente albums qui leur sont subitement consacrés.
Je n'ai finalement fait que des photos de ce qui m'a plu : le parking souterrain, aussi cher que le billet d'entrée au musée (8,5 euros pour un adulte). Parce que le mur de verre, la végétation ... on les a déjà à la Fondation Cartier...
Mais le parking : peinture au sol vernissée nickel, avec crissements de pneus assurés. La classe. On a envie presque de mettre des patins sous les pieds !